La recette du dimanche soir

Hier soir, j’ai fait une super recette qui est très simple, qui ne prend pas trop de temps et qui fait de l’effet. La voici :

Tarte soleil tomate-jambon-gruyère

Préparation : environ 15 minutes

Ingrédients  pour 4 personnes :

  • 2 pâtes feuilletées rondes
  • 3 cuillers à soupe de coulis de tomate
  • 4 tranches de jambon
  • 100 g. de gruyère râpé
  • 1 jaune d’oeuf
  1. Préchauffez le four Th 6 (180°)
  2. Etalez le premier rouleau de pâte sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson
  3. Etalez le coulis de tomate dessus en laissant une petite bordure
  4. Parsemez le râpé sur le coulis
  5. Coupez chaque tranche de jambon en deux et répartissez-les sur la préparation
  6. Couvrez avec la deuxième pâte
  7. Déposez un verre au centre de la pâte pour façonner le coeur puis découpez 16 bandes (vous pouvez essayer 24 bandes, mais c’est plus fragile)
  8. Torsadez les bandes, puis retirez le verre. Dorez vos torsades avec le jaune d’oeuf dilué avec un peu d’eau.
  9. Enfournez 30 minutes environ et régalez-vous !

Voici le résultat en images :

tarte soleil avant
avant cuisson
tarte soleil après
après cuisson

 

Allez, je vous laisse. Et surtout, portez-vous bien !

La recette du mercredi

Quand on a une iléostomie, on a tendance à avoir des selles plutôt liquides et il est conseillé de consommer des aliments qui ralentissent le transit. Le riz en fait partie, enfin théoriquement car ça ne me fait pas trop d’effet.

Donc, aujourd’hui j’ai préparé du riz au lait, bien sucré, bien régressif, et en plus facile à faire.

Je partage la recette.

Il vous faut :

  • 1 boîte (410g) de lait concentré non sucré (j’utilise celui dont le nom commence par un g et finit par un a)
  • la même quantité d’eau
  • 100g de riz rond
  • 80g de sucre (vous pouvez toujours en mettre moins)
  • 2 sachets de sucre vanillé

Faire bouillir le lait et l’eau avec le sucre et le sucre vanillé.

Jeter le riz en pluie dans le lait bouillant, remuer et laisser cuire une heure à petit feu. J’ai utilisé ma plaque électrique en position 2 (sur 6).

Théoriquement, il ne faut pas remuer mais j’ai quand même donné un coup de spatule au bout d’une demi-heure.

A la fin de la cuisson, le contenu de la casserole a une jolie couleur caramel. Je laisse refroidir avant de transvaser dans des ramequins (pour moi proportions pour 5 ramequins). Puis direction frigo.

A consommer frais.

Et ben moi je vais aller en manger un pour mon 4 heures avant que mes garçons les aient tous dévorés.

Allez, portez-vous bien. A plus !

Vive les rois !

Petit jeu des différences :

Qu’est-ce qui différencie ces deux galettes (à part la couleur) ?

Rien, me direz-vous. Et bien si ! Celle de droite est la galette traditionnelle à la frangipane et celle de gauche a, en plus, du banania. Oui, je sais, tout cela n’est pas très raisonnable du point de vue nutritionnel et diététique. Mais c’est tellement bon. Et puis, on n’en mange qu’au mois de janvier.

Depuis quelques années, je prépare moi-même mes galettes. C’est très simple, très bon et très bon marché. Plutôt que d’acheter chez le boulanger une galette hors de prix qu’il a reçue congelée et qu’il s’est contenté de faire cuire.

Voilà donc la recette de ma galette :

Ingrédients :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (je prends Herta Trésor de Grand Mère épaisse 280g)
  • 100g sucre en poudre
  • 2 oeufs + 1 jaune
  • 1 fève
  • 125g d’amandes en poudre
  • 125g de beurre mou (ou ramolli au micro ondes, pas plus de 30 secondes, sinon il est trop liquide)
  • 1 cuiller à soupe de rhum (facultatif)
  • quelques gouttes d’amande amère (facultatif)

Préchauffer le four th 7 (210°), mode pâtisserie (ça chauffe seulement en bas du four)

Préparer la frangipane : travailler le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit homogène et « mousseux ». Ajouter les amandes en poudre, les 2 oeufs, le rhum et l’amande amère. Bien mélanger.

Dérouler une des 2 pâtes feuilletées sur une grande plaque ronde ou rectangulaire en conservant la feuille de cuisson. Garnir le centre avec la frangipane jusqu’à 2 centimètres du bord. Déposer la fève. Humecter avec de l’eau tout le tour de la pâte (moi je trempe mon doigt dans un verre d’eau et je le passe tout autour de la pâte, ça marche bien).

Voilà maintenant la partie délicate de la recette : recouvrir avec la deuxième pâte feuilletée. Souder les 2 pâtes en pressant le tour avec les doigts, puis avec les dents d’une fourchette, appuyer tout autour de la galette pour bien renforcer la soudure et fermer l’ensemble hermétiquement.

Avec un pinceau, dorer la surface de la galette avec le jaune d’oeuf dilué dans un peu de lait froid. Puis, avec une lame de couteau, dessiner des croisillons sur le dessus.

Entailler la pâte à plusieurs endroits avant de l’enfourner pour 30 minutes de cuisson.

Attention : il faut absolument entailler régulièrement la pâte en cours de cuisson, surtout les 15 premières minutes pour éviter qu’elle ne gonfle de trop et qu’elle explose (oui, ça m’est arrivé la première fois !)

Pour la galette au banania, la recette est exactement la même mais on ajoute 100 grammes de banania en même temps que la poudre d’amandes.

A la fin de la cuisson, vous avez un belle galette qui peut servir 10 belles parts.

Nous étions 5 adultes et mon petit-fils Milo dimanche et je peux vous dire que la galette n’a pas passé la nuit ! Même ma maman qui n’a pas grand appétit en a mangé 2 parts plus une demie en fin de soirée. ça fait plaisir !

Allez, je vais préparer une petite ratatouille pour ce soir. Un peu de légumes, ça peut pas faire de mal.

A plus !

Pas raté !

Je me rends compte que ça fait trop longtemps que je n’ai pas donné de mes nouvelles.
Allez, j’y vais !

Ce week-end, j’ai cuisiné sucré. J’en avais envie. Du coup, j’ai préparé des brownies, des blondies et une tarte aux poires. je n’aime pas les recettes compliquées mais, malheureusement, à l’heure actuelle, on est dans la sophistication et la complication. Moi, j’ai un petit livre de recettes simples que j’ai compilées au fil des années et ce sont ces recettes que je réussis le mieux.
Voilà donc, pour celles et ceux que ça intéressera, mes recettes du week-end.

Première photo : les blondies

Préparation : 20 mn – cuisson : 20 à 25 mn

Il faut : 125g de beurre – 180g de sucre roux en poudre – 2 oeufs – 150g de farine avec levure incorporée – 1 pincée de sel ; si on veut aromatiser la pâte, on peut ajouter au choix 60g de noix hachées ou 75 g de chocolat (noir, au lait ou blanc) fondu ou 2 cuillers à café de café soluble ou 75g de Banania

Faire préchauffer le four Th 6 (180°). Faire fondre le beurre au micro-ondes pendant 30 secondes. Lorsqu’il est fondu, ajouter le sucre et bien mélanger. Ajouter ensuite les oeufs un par un en mélangeant bien à chaque ajout. Ajouter la farine, le sel et, éventuellement les ingrédients supplémentaires. Bien mélanger. Verser dans un moule carré beurré et enfourner pendant 20 à 25 minutes (selon les fours). Une lame insérée au centre du gâteau doit ressortir sèche. Laisser refroidir puis découper en carrés de 4 cm.

Deuxième photo : les brownies

Préparation : 20 mn – cuisson : 20 mn

Il faut : 125g de beurre – 120g de chocolat noir ou au lait – 150g de sucre en poudre – 100g de farine avec levure incorporée – 2 oeufs – 50g de noix hachées (moi je n’en mets pas car un des mes fils n’aime pas les noix !)

Faire préchauffer le four Th 6 (180°). Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-ondes jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. Ajouter le sucre et bien mélanger. Ajouter ensuite les oeufs un par un en mélangeant bien à chaque ajout. Ajouter la farine, puis les noix hachées grossièrement. Bien mélanger. Verser dans un moule carré beurré et enfourner pendant 20 minutes. Une lame insérée au centre du gâteau doit ressortir sèche. Laisser refroidir puis découper en carrés de 4 cm.

Les brownies et les blondies peuvent être servis tels quels, ou avec de la crème anglaise, ou encore avec une boule de glace vanille.

Troisième photo : la tarte aux poires

Préparation : 15 mn – cuisson : 15 mn + 40 mn

Il faut : une pâte sablée du commerce – 1 boîte de poires au sirop – 2 oeufs – 1 cuiller à soupe rase de maïzena – 20cl de crème fraîche – 75g de sucre en poudre – 100g d’amandes en poudre – 1 cuiller à soupe de rhum ambré (facultatif) – sucre glace (facultatif)

Faire précuire la pâte à blanc, recouverte d’un papier cuisson et de haricots secs, pendant 15 mn au four préalablement préchauffé à Th 6 (180°). Egoutter les poires et récupérer 10cl de sirop. Une fois que la pâte est précuite, saupoudrer le fond avec un peu d’amandes en poudre. Casser les oeufs dans un saladier. Ajouter la maïzena diluée dans le sirop, la crème fraîche, le sucre, les amandes et le rhum. Bien mélanger le tout. Disposer les poires sur le fond de tarte puis verser la préparation par-dessus. Faire cuire de 35 à 40 minutes. La crème doit être dorée et ferme. Saupoudrer de sucre glace dès la sortie du four (ce que je n’ai pas fait, mais ma tarte est quand même présentable). Servir tiède ou froide.

On peut faire la même recette avec des abricots ou des pêches au sirop.

J’espère que tout le monde se régalera.
A plus !