Des pieds et des mains

pieds et mains blog

Rassurez-vous, je ne vais pas vous expliquer ce que signifie cette fameuse expression « faire des pieds et des mains ». Non, aujourd’hui, je vais vous parler du syndrome main-pied, bien connu des utilisateurs de certaines chimiothérapies, dont la capécitabine, dont c’est un des effets secondaires .

C’est quoi, le syndrome main-pied ?

C’est une réaction inflammatoire causée par certains agents de chimiothérapie qui ont tendance à s’accumuler dans la paume des mains et la plante des pieds. Alors, de petites quantités de médicament peuvent s’échapper des vaisseaux capillaires (tous petits vaisseaux sanguins) situés dans les mains et les pieds.

Les premiers signes sont des rougeurs et quelquefois des fourmillements. La peau devient très sensible, peut devenir sèche et se détacher dans les mains ou sous les pieds. Parfois, des ampoules apparaissent. Ce syndrome peut être douloureux et interférer avec notre capacité à accomplir nos activités normales.

On observe 3 grades dans l’évolution du syndrome :

  • Le grade 1 : il débute par des rougeurs, des gonflements, une sensibilité accrue de la peau, des fourmillements ou une sensation de brûlure. C’est désagréable mais ça ne vous gêne pas dans votre quotidien.
  • Le grade 2 : des cloques, des crevasses et des oedèmes peuvent apparaître, associés à des douleurs s’apparentant à celles de piqûres ou de brûlures. Vous pouvez encore gérer vos activités quotidiennes.
  • Le grade 3 : la peau est extrêmement sèche et peut s’épaissir et présenter une desquamation. A ce stade, les gestes quotidiens deviennent très difficiles. La marche est douloureuse et les mains deviennent maladroites.

Il est bien entendu que l’ampleur de ce syndrome dépend de chaque patient et aussi de la posologie du traitement de chimiothérapie.

Il arrive quelquefois que votre oncologue réduise les doses de médicaments ou espace les cures afin de permettre à votre peau de « souffler » un peu.

Moi qui suis sous traitement de capécitabine depuis presque deux ans, je dois avoir une certaine dose de produit dans le sang, ce qui fait que ces effets secondaires se manifestent tout le temps.

En ce moment, ce serait plutôt le syndrome « pied-pied ». Mon pied droit et mon pied gauche se relaient et se rappellent constamment à mon bon souvenir. La peau est très sèche, ce qui occasionne de fréquentes crevasses. Mais je crois que le pire ce sont les ampoules. Elles arrivent en plusieurs étapes : d’abord, ça démange. Vraiment beaucoup, du genre à vouloir s’arracher le pied ! Ensuite, ça brûle. Vraiment beaucoup aussi, du genre piqûre de guêpe ! Et enfin, cerise sur le gâteau, l’ampoule apparaît. A ce moment-là, on est presque à la fin du processus mais, là aussi, ça démange et ça brûle. J’ai tout essayé pour soulager ça mais rien n’y fait. La seule solution que j’ai trouvée, et je pense que ça n’est sûrement pas médicalement très correct, c’est de percer l’ampoule avec une aiguille stérile. Et là, excusez l’expression, c’est le pied ! Soulagement garanti !

Donc, tous les matins, après la douche, c’est la chasse aux ampoules. Super activité !

Bon, ça c’est ma méthode. Mais je pense que le mieux c’est de contacter votre équipe soignante si vous commencez à souffrir de ce syndrome. Elle vous conseillera sur les moyens de vous soulager.

De votre côté, que faire pour prévenir et soulager les symptômes :

  • Faites pratiquer régulièrement un soin de pédicure et éventuellement de manucure pour ôter en douceur les callosités (je vois ma pédicure toutes les 5 semaines).
  • Hydratez généreusement votre peau, elle vous dira merci. Une ou deux fois par jour, appliquez une crème pour peaux très sèches.
  • Gardez vos pieds et vos mains au frais. Bon, c’est plus facile l’été que l’hiver mais, par expérience, je peux vous dire que ça soulage bien. Il vaut mieux prendre une douche d’eau tiède et, si possible, tremper les mains et les pieds dans l’eau froide trois ou quatre fois par jour.
  • Limitez les frottements. Préférez les vêtements amples et les chaussures larges. Limitez la pratique du jogging et les tâches ménagères (non, c’est pas une blague, il faut éviter les pressions sur la peau)

Si vous désirez plus d’informations, voici quelques liens vers des sites (sérieux) qui peuvent être utiles :

http://www.roche.fr/patients/info-patients-cancer/effets-secondaires-traitement-cancer/syndrome-main-pied-cancer.html

http://www.cancer.be/le-cancer/effets-secondaires/syndrome-main-pied

et pour ceux qui sont à l’aise dans la langue de Shakespeare :

http://www.cancer.net/navigating-cancer-care/side-effects/hand-foot-syndrome-or-palmar-plantar-erythrodysesthesia

http://healthcare.utah.edu/huntsmancancerinstitute/cancer-information/resources/factsheetpdfs/hand-foot-syndrome.pdf

Bon, j’arrête là. C’est déjà trop long. Mais j’ai quand même quelque chose à ajouter : je remercie chaleureusement les 72 personnes qui ont consulté mon blog vendredi dernier. C’est mon record absolu depuis que je l’ai créé.

Allez, je vous laisse. Surtout, portez-vous bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s