Dans le brouillard

TCAC

Je suis dans le brouillard. Pas tout le temps, mais de temps en temps, tout se brouille dans ma tête. J’oublie, j’ai du mal à me concentrer, je ne peux pas faire deux choses en même temps.

Non, ce n’est pas la maladie d’Alzheimer, pas encore. C’est ce que les anglo-saxons appellent le « chemofog » (brouillard chimio) ou « chemobrain » (cerveau chimio). Et c’est sérieux !

Il semble que ce trouble dont souffrent près d’un tiers des patients atteints du cancer et ayant subi un traitement de chimiothérapie provienne de plusieurs facteurs.

Tout d’abord, le cancer lui-même : le cerveau doit encaisser l’annonce de la maladie, l’anxiété et la fatigue qui s’ensuivent. Et puis, la chimiothérapie qui, malheureusement, détruit aussi les cellules saines, ainsi que des troubles hormonaux ou de l’immunité.

A l’imagerie, les scientifiques ont noté une diminution de certaines régions du cerveau, comme l’hypothalamus ou le cortex frontal, qui affectent la mémoire immédiate, la concentration et la capacité de faire plusieurs tâches en même temps.

Ce qui est sûr, c’est que nous, les patients, ne pensons pas toujours à parler de ces troubles à notre oncologue quand nous allons en consultation. Ils sont pourtant très invalidants . D’autant plus qu’ils peuvent persister longtemps après la fin des traitements.

Mais, rassurez-vous, tout n’est pas perdu. On peut limiter ces troubles de la mémoire. Comment ?

Déjà éviter les facteurs aggravants : le tabac et l’alcool, le stress, le manque de sommeil (aïe, ça c’est pour moi!), une activité physique insuffisante et certains traitements psychotropes (genre somnifères ou anxiolytiques).

Alors, que faire ? Exercer sa mémoire : jouer, cogiter, lire, apprendre ! Mots croisés, sudoku, solitaire, scrabble. On peut même jouer sur son smartphone. Il existe plein d’applications gratuites.

J’ai aussi trouvé un site internet où on peut jouer en ligne :

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/jeunesse/Entrainement-cerebral/p-26327-Entrainement-cerebral.htm

Il y a aussi quelques astuces à mettre en pratique et qui peuvent aider dans la vie de tous les jours.

  • Ne faites pas plusieurs choses à la fois (oui, je sais, c’est dur). Terminez toujours ce que vous êtes en train de faire.
  • Créez des habitudes. Par exemple, associez la prise de médicaments à une activité que vous faites à heures régulières tous les jours.
  • Prenez votre temps pour retenir une information.
  • Mettez des aide-mémoire partout ! Ayez un petit carnet ou un petit agenda que vous rangerez toujours à la même place et sur lequel vous noterez tout ce dont vous devez vous rappeler. Mettez des alarmes sur votre smartphone. Collez des post-it sur le frigo, la télé, le placard.

Et surtout, n’ayez pas honte, ne vous sentez pas coupables. C’est vous qui subissez tous les inconvénients de ces troubles. Quand vous parlez à quelqu’un qui ne vous connaît pas, n’hésitez pas à lui dire que vous souffrez de troubles cognitifs, que vous ne comprenez pas toujours tout du premier coup, que vous serez peut-être obligé de poser des questions. C’est comme ça, les autres comprennent ou pas !

Bon, et ben là, je me suis un peu lâchée ! J’espère que vous aurez réussi à lire ma prose jusqu’au bout sans vous endormir.

Allez, à plus ! Et surtout, portez-vous bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s