Vive les rois !

Petit jeu des différences :

Qu’est-ce qui différencie ces deux galettes (à part la couleur) ?

Rien, me direz-vous. Et bien si ! Celle de droite est la galette traditionnelle à la frangipane et celle de gauche a, en plus, du banania. Oui, je sais, tout cela n’est pas très raisonnable du point de vue nutritionnel et diététique. Mais c’est tellement bon. Et puis, on n’en mange qu’au mois de janvier.

Depuis quelques années, je prépare moi-même mes galettes. C’est très simple, très bon et très bon marché. Plutôt que d’acheter chez le boulanger une galette hors de prix qu’il a reçue congelée et qu’il s’est contenté de faire cuire.

Voilà donc la recette de ma galette :

Ingrédients :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (je prends Herta Trésor de Grand Mère épaisse 280g)
  • 100g sucre en poudre
  • 2 oeufs + 1 jaune
  • 1 fève
  • 125g d’amandes en poudre
  • 125g de beurre mou (ou ramolli au micro ondes, pas plus de 30 secondes, sinon il est trop liquide)
  • 1 cuiller à soupe de rhum (facultatif)
  • quelques gouttes d’amande amère (facultatif)

Préchauffer le four th 7 (210°), mode pâtisserie (ça chauffe seulement en bas du four)

Préparer la frangipane : travailler le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit homogène et « mousseux ». Ajouter les amandes en poudre, les 2 oeufs, le rhum et l’amande amère. Bien mélanger.

Dérouler une des 2 pâtes feuilletées sur une grande plaque ronde ou rectangulaire en conservant la feuille de cuisson. Garnir le centre avec la frangipane jusqu’à 2 centimètres du bord. Déposer la fève. Humecter avec de l’eau tout le tour de la pâte (moi je trempe mon doigt dans un verre d’eau et je le passe tout autour de la pâte, ça marche bien).

Voilà maintenant la partie délicate de la recette : recouvrir avec la deuxième pâte feuilletée. Souder les 2 pâtes en pressant le tour avec les doigts, puis avec les dents d’une fourchette, appuyer tout autour de la galette pour bien renforcer la soudure et fermer l’ensemble hermétiquement.

Avec un pinceau, dorer la surface de la galette avec le jaune d’oeuf dilué dans un peu de lait froid. Puis, avec une lame de couteau, dessiner des croisillons sur le dessus.

Entailler la pâte à plusieurs endroits avant de l’enfourner pour 30 minutes de cuisson.

Attention : il faut absolument entailler régulièrement la pâte en cours de cuisson, surtout les 15 premières minutes pour éviter qu’elle ne gonfle de trop et qu’elle explose (oui, ça m’est arrivé la première fois !)

Pour la galette au banania, la recette est exactement la même mais on ajoute 100 grammes de banania en même temps que la poudre d’amandes.

A la fin de la cuisson, vous avez un belle galette qui peut servir 10 belles parts.

Nous étions 5 adultes et mon petit-fils Milo dimanche et je peux vous dire que la galette n’a pas passé la nuit ! Même ma maman qui n’a pas grand appétit en a mangé 2 parts plus une demie en fin de soirée. ça fait plaisir !

Allez, je vais préparer une petite ratatouille pour ce soir. Un peu de légumes, ça peut pas faire de mal.

A plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s