On y croit

Voilà, après avoir passé mon petscan la semaine dernière, j’ai vu mon oncologue mardi. Un peu angoissée, la boule au ventre, comme d’habitude. J’ai beau me sentir bien, être en forme (à part la fatigue), j’ai peur.
Pour une fois, il n’avait pas de retard. Moins d’attente, c’est mieux, ça permet de ne pas trop penser au pire. Et la bonne nouvelle est là : plus de traces de cellules cancéreuses. Je suis officiellement en rémission. Bon, il y a toujours le traitement chimio/hormono mais ça va.

Seul petit point noir, le chirurgien pense que la remise en continuité de mes intestins est un peu risquée. Mais j’ai décidé de prendre un deuxième avis et je vais voir un autre spécialiste le 1er décembre. Si lui me dit aussi que c’est trop risqué, tant pis. Sinon, je suis prête à tenter.

A part ça, toute la famille se prépare à fêter le deuxième anniversaire de mon petit-fils Milo à la fin de la semaine prochaine.

Cela me rappelle dans quel état j’étais il y a 2 ans. Je ne pensais pas le voir naître. Et pourtant je suis toujours là. Cette maladie m’a appris à réaliser qu’il faut profiter du moment présent et de nos proches à chaque seconde. On ne sait pas de quoi demain sera fait. Les petits bonheurs sont dans le quotidien. C’est dommage qu’on ne s’en rende pas compte avant d’avoir un coup dur.
En parlant de petits bonheurs, mon fils Alexandre a passé une semaine en Serbie, à Belgrade et m’a rapporté cette superbe tasse, made in Serbia, par un artiste. J’adore !

tasse-serbe

Bon, comme on est samedi, je vais faire un peu de cuisine. Au programme, barres de céréales, moelleux aux abricots, soupe de potimarron et d’autres plats que je n’ai pas encore choisis. Oui, je sais, ça fait beaucoup mais j’aime bien cuisiner. D’autant plus que, maintenant, Milo mange presque comme nous et ça me fait plaisir de l’initier à de nouvelles saveurs.

Allez, à plus !

Nadine, le retour !

Mea culpa, je l’avoue, j’ai été prise d’une grosse crise de flemme. Non pas que je ne faisais rien. Entre ma maman en maison de repos, la gestion de ma maisonnée, l’anniversaire de mon fils ainé, le baby sitting de mon petit-fils, je ne me suis pas ennuyée mais je n’avais pas grand-chose à dire sur mon blog.

Ou plutôt, j’ai beaucoup de choses à dire. Je suis en pleine période de remise en question. Plein d’idées me tournent dans la tête et il faut que je fasse le tri.

Mais aujourd’hui j’ai envie de parler du programme d’Essononco auquel je me suis inscrite et qui s’intitule « REMAIDE (retour et maintien dans l’emploi).  Il se déroule sur 6 semaines à raison de deux séances de 2h30 par semaine. C’était la première séance ce matin.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand je suis arrivée dans les locaux d’Essononco, un peu intimidée. Oui, même à 58 ans on peut être intimidée !

L’accueil a été très agréable. Nous sommes un groupe de sept dames. Il paraît que les hommes sont très rares dans ce genre de programme. Nous avons toutes la même pathologie à divers stades et j’ai l’impression d’être la plus « agée ».

Thérèse, la psychologue qui nous a accueillies nous a expliqué en quoi consiste le programme. Il s’agit de travailler sur l’estime de soi et sur la mémoire et la concentration. Nous aurons aussi des sessions avec des assistantes sociales qui nous informeront sur les droits et dispositifs liés à l’emploi. Je pense que tout cela nous sera très utile pour reprendre pied dans le monde du travail.
Le premier exercice sur la mémoire consistait en une discussion à bâtons rompus avec une autre participante durant une dizaine de minutes. Puis, chacune d’entre nous a présenté son interlocutrice, tout au moins ce dont on se rappelait. C’est devenu très dur de se concentrer, même durant une conversation.

Moi, j’ai discuté avec Sandrine et on s’est trouvé plein de points communs. C’était vraiment super sympa et intéressant. J’ai hâte d’être à la semaine prochaine !

En cette superbe journée d’été indien, je me sens plus vivante que jamais. Même si des épreuves m’attendent sûrement encore sur la route, ça fait du bien de vivre.

Bon, j’ai deux petites photos à vous soumettre. D’aucuns diront que c’est pas très gai mais j’aime beaucoup ces fleurs. Et puis elles symbolisent bien la saison.

Bon, allez, je vais prendre mon goûter et puis repasser un peu de linge.

A plus !