Ninine les gros bras

Ninine c’est le surnom que l’épicière du coin m’avait donné quand j’étais petite. La véritable épicière, celle d’il y a 50 ans, celle qui n’existe plus. Chez elle, on ne se servait pas tout seul. Et puis le choix des produits était limité mais il y avait tout ce dont on avait besoin. Elle nous servait les fruits et les légumes dans des sacs en papier, les bouteilles étaient en verre et elles étaient consignées. Voilà à quoi ça ressemblait :

10160-2
Epicerie. Paris, fin des années 1970 (copyright Jacques Cuinières:Roger-Viollet)
épicerie année 1960
Epicerie. Années 1960 (site : stleger.info)

Oui, je sais, ça fait bizarre pour ceux qui ne connaissent que les hypermarchés.

Bref, en fait, j’ai un seul gros bras. Pas celui qui est bien musclé ; non, plutôt celui qui rime avec cancer du sein et ganglions lymphatiques. Un lymphoedème, quoi !

C’est un oedème dû à une obstruction des vaisseaux lymphatiques qui transportent la lymphe, liquide incolore originaire du sang. Son action est prépondérante dans la défense de l’organisme et le corps humain en contient un à deux litres.

Et la lymphe elle circule absolument partout, sauf dans le cerveau, les muscles, le cartilage et la moëlle osseuse). La preuve :

Shéma-Système-Lymphatique-Larousse-Al-3
Système lymphatique (source : Larousse)

C’est étrange car je n’ai jamais eu ce problème après ma tumorectomie (oui je sais je me la pète avec des mots savants. Cela veut juste dire ablation de la tumeur) et le curage ganglionnaire début 2002.

Et puis, il y a quelques mois, mon bras gauche a commencé à gonfler légèrement. Je l’ai montré à l’oncologue qui m’a prescrit des séances de drainage lymphatique, huit en tout. La kiné a fait le point avec moi : les années ne changent rien au problème, le bras reste fragile. Donc, pas de charge de plus de 500 grammes, pas de gym violente, ni de prise de tension ou prélèvement sanguin. Et surtout pas de blessure, même bénigne. Ah oui …. !

Et puis un peu de gym pour faire circuler la lymphe : plusieurs fois par jour, mettre le bras légèrement en hauteur et ouvrir et fermer la main plusieurs fois ( moi je fais 50 mouvements à chaque fois).

Cela m’avait fait du bien. Mais à la mi-juillet, quand il a commencé à faire très chaud, mon bras s’est remis à gonfler et à me gêner ; grosse sensation de lourdeur. En plus, dès que je pose le bras sur l’évier ou le lavabo, il garde la forme du rebord. Super rigolo ! Enfin, pas tant que ça.

Donc, direction le cabinet du médecin qui, après examen, me prescrit de nouveau des séances de drainage lymphatique (pas avant septembre car mois d’août rime avec désert médical) et un manchon …

C’est quoi ce truc ? Et ben c’est une chaussette de contention pour le bras. C’est fait sur mesure. Il faut donc que le pharmacien prenne les mesures du bras sous toutes les coutures. Une semaine d’attente, puis le fameux manchon arrive. Dès l’essayage, j’ai compris que c’était pas gagné. En gros, il faut être deux pour le mettre tellement c’est serré. Mais c’est censé empêcher le gonflement. A voir, parce que que je l’ai gardé après l’essayage et le soir ma main était toute gonflée ! Mon infirmière de ville m’a expliqué qu’il faut l’enlever quand on est au repos, ce que je n’ai pas fait. Depuis, je le mets quand je bouge et je le retire quand j’arrive chez moi. Je trouve que, pour l’instant, le résultat n’est pas probant.

D’un autre côté, je suis allée voir « lymphoedème  » sur internet et, tout compte fait, je m’en tire bien. Il y a pire que mon bras !

Allez, à plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s